-10% pour tout achat sur le site
Vendu
Rechercher / Vendre ce livre
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
BOSSI, Benigno

Fisonomie possibili. Parte prima [suivi de] Raccolta di Teste, Pensieri e prove varie d’acquaforte

[Parme], vers 1776

RARES SUITES GROTESQUES DU XVIIIE SIÈCLE ITALIEN.

EXEMPLAIRE DES COLLECTIONS IMPÉRIALES DE SAINT-PÉTERSBOURG, AVEC LE CACHET DE L’ERMITAGE AU VERSO DE CHAQUE PLANCHE.

MANQUE AU BERLIN KATALOG ET À LA BNF

2 ouvrages en un volume in-8 (236 x 174mm)

1. Fisonomie possibili. Parte prima, 1776

COLLATION : page de titre avec figure gravée, planches numérotées 1-12. Certains exemplaires comportent une treizième planche non numérotée, et non requise

2. Raccolta di Teste, Pensieri e prove varie d’acquaforte. Parme, appresso Benigno Bossi, s. d. [vers 1774]

COLLATION : page de titre, planches numérotées 1-40. Les planches 26-35 sont imprimées en sepia

RELIURE ITALIENNE DE L’ÉPOQUE. Papier à décor floral dans les tons roses, tranches bleutées

PROVENANCE : anciennes collections impériales de Saint-Péterbourg (cachet de l’Ermitage au verso de chacune des planches)

Le titre de la première suite, Fisonomie possibili, porte l’indication Parte prima mais il n’y eut pas de Parte secunda, comme le mentionnent les ouvrages de référence et les institutions qui en conservent un exemplaire.

Benigno Bossi (1727-1792) fut un maître parmesan excellant dans la réalisation de décors en stuc et dans les gravures à l’eau-forte. Sa formation se déroula d’abord auprès de son père qu’il suivit à Dresde en 1743. Ses maîtres furent Anton Raphaël Mengs, Christian Wilhem Ernst Dietrich et le français Charles-François Hutin, directeur de l'Académie des Beaux-Arts de cette ville, dont on sent l’influence dans certains portraits de la seconde suite ici présentée, notamment les numéros 4, 6 et 14. Benigno Bossi retourna en Italie en 1754, à la mort de son père, et s'installa à Parme où il introduisit le style rococo d’Europe centrale. Il travailla alors comme stucateur à la cour du duc Ferdinand de Bourbon et enseigna à l'Academia di Belle Arte.

L’art de Bossi culmine dans ces deux étonnantes suites de personnages grotesques. Ses autres suites reproduisent principalement des ornements (cheminées, vases, trophées) et des sujets religieux. Les Fisionomie possibili furent réalisées entre 1754 et 1776, dates que l’on voit gravées dans les planches. La série suivante des Raccolta di Tese, dans le même esprit, est légèrement postérieure. Les dates s’échelonnent de 1760 à 1784, et les planches de cette seconde suite varient de sujet et de taille.

Les gravures de ces suites sont conservées dans les plus grandes institutions. L’ordre et la composition de ces recueils varient cependant, surtout pour la seconde suite pour laquelle on rencontre tour à tour le titre Raccolta di Teste, Pensieri e prove varie d’acquaforte ou Raccolta Di Teste inventate, disegnate, ed incise da Benigno Bossi ou Raccolta Di Teste, pensieri, Trofei, e prove varie d'aqua forte. Les planches de ces deux suites étaient vendues individuellement. Les éditeurs composaient donc des recueils avec des variations de composition et des pages de titre adaptées. Le nombre de planches de la seconde suite varie de 24 à 40. Certains recueils mélangent les planches de la première et de la deuxième suite que nous présentons.

Le Getty Museum conserve un recueil de six suites de Benigno Bossi. L’une d’entre elles est bien intitulée Fisonomie possibili. Parte prima mais son contenu est complètement différent du nôtre. L’exemplaire conservé au Herzog Anton Ulrich-Museum Braunschweig possède une page de titre sensiblement différente de notre deuxième suite. Il est constitué de quarante planches mélangeant certaines des planches des deux suites que nous présentons et y ajoute des planches de trophées (voir https://nds.museum-digital.de/series/746#objects). La Bibliothèque nationale de France ne conserve qu’une suite de vases gravée par Benigno Bossi d’après des dessins d’Alexandre Petitot (cote : Rothschild 256 [1519, 1, 16]) et deux gravures isolées d’une Mascarade à la Grecque (cote : NAF 22734) et d’Amours jouant dans un paysage (cote : NAF 22734-22741).

BIBLIOGRAPHIE : 

manque au Katalog der Ornamentstichsammlung der staatlichen Kunstbibliothek Berlin qui ne conserve qu’une suite de Diversi Trofei -- Charles Le Blanc Manuel de l’amateur d’estampe, p. 483, pour Fisonomie possibili. Parte prima : requiert bien douze planches numérotées : https://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k96927958/f493.image.r=Benigno%20Bossi -- Thieme-Becker, Allgemeines Lexikon der Bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, Leipzig, 1907-1950 -- Michael Bryan, “Bossi, Benigno” in Dictionary of Painters and Engravers, Biographical and Critical, Londres, 1899, I, pp. 162-163

WEBOGRAPHIE : Recueil de gravures de Benigno Bossi conservées au British Museum et contenant les Fisonomie possibili : https://www.britishmuseum.org/collection/object/P_1919-1001-2-1-122 -- au Getty Museum : http://primo.getty.edu/GRI :GETTY_ALMA21123047820001551 -- Worldcat Reference : www.worldcat.org/search ?q=au%3ABossi%2C+Benigno%2C&qt=hot_author