-10% pour tout achat sur le site
16 000 €
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
BLARRU, Pierre de

Insigne Nanceidos opus de bello Nanceiano

Pierre, Saint-Nicolas-de-Port, 4 novembre 1518

L’UN DES PREMIERS LIVRES IMPRIMÉS EN LORRAINE RETRAÇANT LA DÉFAITE DE CHARLES LE TÉMÉRAIRE DEVANT LES SUISSES ET LES SUCCÈS DES LORRAINS.

L’ARTISTE QUI CRÉA LES GRAVURES SUR BOIS DE CE LIVRE - GABRIEL SALMON - ET L’ÉDITEUR PIERRE JACOBI AVAIENT DÉJÀ COLLABORÉ LORS DE LA CRÉATION DU FAMEUX TRAITÉ D’ARCHITECTURE DE JEAN PELLERIN, LE VIATOR, PUBLIÉ À NANCY EN 1505.

EXEMPLAIRE GRAND DE MARGES

ÉDITION ORIGINALE, PREMIER ÉTAT avec le privilège daté du 4 septembre 1518 (l’exemplaire de Harvard est en second état, avec un privilège daté du 21 février 1518

In-folio (278 x 200 mm). Marque typographique de l’éditeur Jacobi gravée sur bois et imprimée à la fin du volume, superbe lettre xylographique “L” avec grotesque sur le dernier feuillet

COLLATION : a8 b-v6 x8 : 130 feuillets

ILLUSTRATION : 35 gravures sur bois dont une à pleine page attribués à l’artiste lorrain Gabriel SALMON, 1 portrait équestre de René II duc de Lorraine gravé sur bois et imprimé sur la page de titre : “the principal series consists of twenty-seven cuts, by repetition of thirteen blocks showing the progress of the wars of 1475-1477 against Charles le Téméraire, duc de Bourgogne. The combatants are marked plainly with a white or black cross on the Burgudians and the Lorraine cross on the soldiers of Lorraine (…) thee is one larger block and a cut of the tomb of Charles” (Mortimer)

RELIURE SIGNÉE DE DURU ET DATÉE DE 1855. Maroquin brun, décor doré, gros fleuron au centre des plats, double filet estampé à froid autour des plats, dos à nerfs orné et doré, tranches dorées

PROVENANCE : cachet armorié sans doute aux armes de Saxe, à l’encre rouge, avec une couronne fermée et le chiffre WB sur la page de titre -- Bernard Malle

La Nancéide est une grande élégie latine relatant l’épopée chevaleresque du duc René II de Lorraine (1451-1508) contre son rival Charles le Téméraire (1433-1477). L’histoire se déroule à la fin du XVe siècle dans toute la Lorraine et aux abords de Nancy. La ville a été assiégée trois fois entre 1475-1477. Charles le Téméraire l’a prise et voulut en faire la capitale de ses États pour joindre ses possessions du nord à celles de Bourgogne. Il fut cependant vaincu par les Suisses à la bataille de Morat en 1476. Les confédérés suisses étaient soutenus par le Roi Louis XI. Le duc de Lorraine, allié de conséquence des Suisses et du Roi de France, sortit vainqueur de cette confrontation. La Lorraine restait indépendante.

Le chanoine Pierre de Blarru, hommes de lettres et conseiller du duc, conta tous ces hauts faits dans son poème de cinq mille vers. La Nancéide fut ensuite imprimée à titre posthume par Jean Bassin et dédiée au fils de René II, Antoine de Lorraine. La majorité des gravures sur bois, qui sont attribuées à Gabriel Salmon (1504-1542), dépeignent les luttes entre la croix de Lorraine et celle de Bourgogne. Le traitement symbolique de la guerre est fortement influencé par les graveurs allemands, dont Albrecht Dürer en particulier. L’artiste à l’origine de ces gravures sur bois, Gabriel Salmon, travailla aussi sur le célèbre traité de Jean Pellerin publié à Nancy en 1505, le Viator, également imprimé par Pierre Jacobi.

À la suite de cette victoire, René II fit bâtir l’immense basilique de Saint-Nicolas-de-Port. Loin d’être une localité reculée dans les confins du duché de Lorraine, Saint Nicolas-de-Port était à l’époque un centre majeur grâce à ses foires et à son pèlerinage. La magnificence de la basilique de style gothique flamboyant laisse entrevoir une immense accumulation de richesses à l’époque où ce livre fut publié. La Nancéide est généralement considéré comme le premier livre imprimé à Saint-Nicolas-de-Port selon Brunet.

BIBLIOGRAPHIE : 

BIBLIOGRAPHIE : ISTC ib00697300 -- Adams B-2103 -- J. C. Brunet, Manuel, I, 965 : “on trouve difficilement des exemplaires bien conservés” -- Harvard French n° 102 -- J.-N. Beaupré, Recherches sur les commencements et les progrès de l'imprimerie dans le duché de Lorraine, le Barrois et les villes épiscopales de Toul et de Verdun, p. 3