Libraire-expert de livres et manuscrits anciens
500 - 800 €
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
MITTERRAND, François

Lettre autographe signée à Marie-Louise Terrasse, dite Catherine Langeais

04 July 2022

CAMPAGNE DE FRANCE (3).

L’ANGOISSE DU SOLDAT AMOUREUX, LETTRE ÉCRITE AU CRAYON, SOUS LES BOMBARDEMENTS : “CE SOIR COMMENCE LA GRANDE ÉPREUVE”.

“PUISQUE LE MOMENT EST VENU, AYONS CONFIANCE. TROP D’AMOUR NOUS LIE DEVANT DIEU POUR QU’IL NE NOUS PROTÈGE PAS. JE T’AIME DE TOUTE MON ÂME”

LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE

2 pp. in-12 (189 x 139 mm), crayon

CONTENU : 

Le 12/5/40

Mon petit Zou bien-aimé, matinée calme et puis la soirée se gâte. Déjà, à côté de nous, l’artillerie crache (l’art[illerie] française ! Ce qui laisse prévoir une réponse d’en face et très proche. Je crains pour la nuit). Enfin, mon grand amour, puisque le moment est venu, ayons confiance. Trop d’amour nous lie devant Dieu pour qu’il ne nous protège pas. Je t’aime de toute mon âme. Tu sais que, depuis le premier jour, je suis à toi. Et cela sera tant que je vivrai. Je dirai même après ma vie. Car il n’est pas possible que mon âme oublie son merveilleux amour, sa toute petite fille très aimée. Mon tout petit, sois bien courageux. Prie beaucoup. Aime-moi, je compte tant sur toi. Je demande une seule chose : vivre pour toi. Mais quelle chose ! Sinon, sache que j’ai pensé à toi jusqu’au dernier moment. Je ne t’écris pas une lettre gaie. Mais ne me crois pas désespéré. Je veux tout de même que tout soit prévu pour nous. Ô ! Tu sais, je ne regretterais que cela : ne pas avoir été ton mari. Nous serions liés ainsi pour l’éternité. Nous aurions vécu toute notre tendresse. Si cela ne doit pas être : toute ta vie, ma bien-aimée, fais-la belle, très belle. Comme nous le voulons. Ma jolie chérie, tu vois q[ue] l’amour est merveilleux, le vrai ; ne crois plus jamais au faux.

Moi-même, je t’ai sans doute mal enseignée parfois. Pardonne-moi tout ce qui n’a pas été aussi bien que cela aurait dû l’être. Je t’ai par-dessus tout passionnément aimée. Je pense à toi intensément. Mon cœur est près de ton cœur. Mon amour, mon petit et si grand amour : notre amour est, je le crois de tout moi-même, une œuvre belle. Qu’elle trouve grâce.

Chérie chérie, mon petit Buju, je te souris comme tu l’aimes, je ris. Et je ne me force pas. Je vois ton beau sourire aimé. Et je rêve aux jours heureux. Je t’adore. Tes lettres sont chez Colette et dans une valise chez Mme Edelmann à Riva Bella. Ne crois pas que je vais t’écrire un tas de lettres comme ça pour t’attrister. Non, mais ce soir commence la grande épreuve. Je t’embrasse, mon amour, avec ferveur. Ce baiser, je veux qu’il contienne tout ce que je t’ai donné, tout ce que je veux te donner. À demain, ma Marie-Louise, mon Zou de toujours, tellement chéri.

François

[Apostille :] Dis aux tiens ma fidèle pensée. Je t’aime. Et toi ? Protège-toi bien chérie.