Libraire-expert de livres et manuscrits anciens
1 250 €
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
RIVAROL, Antoine de, et Louis René de CHAMPCENETZ

Petit Dictionnaire des Grands Hommes de la Révolution. Par un citoyen actif, ci-devant rien

Paris, Au Palais Royal, de l’imprimerie nationale, 1790

RARE ET VÉRITABLE ÉDITION ORIGINALE DU PETIT DICTIONNAIRE DES GRANDS HOMMES DÛ À LA PLUME CINGLANTE ET ACÉRÉE D’ANTOINE DE RIVAROL.

L’OUVRAGE EST DÉDIÉ À LA JEUNE GERMAINE DE STAËL

ÉDITION ORIGINALE. La part de Champcenetz fut très modeste


Petit in-4 (192 x 124mm)

COLLATION : 

π4 B4 A-I4, A2 mal signé B2 ; π2v-B4r paginés iv-xv ; A2v-I4v paginés 2-72


CONTENU : π1r titre, π2r Épitre dédicatoire à son excellence Madame la baronne de Staël, Ambassadrice de Suède auprès de la Nation, π3v Préface, A1r texte, I3r Table de tous les noms des grands hommes de la Révolution


BROCHÉ, sous des couvertures modernes de papier marbré, dos long avec titre manuscrit


Il s’agit ici de la véritable et rare édition originale d’un texte important - et délicieux - dans l’histoire de la Révolution française. Le Petit Dictionnaire des Grands Hommes fut en effet aussitôt réédité dans une véritable seconde édition au format in-12 en 119 pages. Celle que l’on rencontre tout le temps et la seule que conserve la BnF.

“Biron (le duc de), esprit tiède, mais qui possède à un suprême degré cette fausseté d’âme qui tient lieu de génie dans une anarchie (…) Broglie (le prince de) apprenti citoyen, qui, en quinze jours de patriotisme, a rendu son père indigne de lui (…) Castellane (…) qui a confié à la nation le mauvais état de ses affaires”.

On trouve aussi des articles sur Camille Desmoulins, les Girondins, Chénier, Clermont-Tonnerre, Condorcet, Danton, Fabre d’Églantine “qui a tiré tout le parti possible de son poste de vice-président des Cordeliers”, La Rochefoucauld “qui ne pouvait pas défendre la monarchie sans déroger à ses principes”, Marat “l’ami intime du peuple”, Mirabeau qui “sentit tout jeune que la moindre vertu pouvait l’arrêter sur le chemin de la gloire”, Necker “cet ancien grand homme”, Robespierre “le grand homme le plus petit”, etc.

Enfin, l’ouvrage est dédié à la jeune Germaine de Staël. On se souvient du bon mot sans doute apocryphe de Rivarol - puisqu’il le prête à une autre (cf. Œuvres, 1808, p. 256) – mais qui lui est traditionnellement attribué, dans le même ton acerbe que celui du Petit Dictionnaire. Lorsqu’en 1796 parut l’ouvrage de Madame de Staël De l’influence des passions, elle demanda à Rivarol : “Que pensez-vous de mon livre ? - Je fais comme vous, madame, je ne pense pas” lui répondit-il.

BIBLIOGRAPHIE : 

A. Tchemerzine, Bibliographie des éditions originales et rares d'auteurs français, V, p. 407, c) --Maurice Tourneux, Bibliographie de l’histoire de Paris pendant la Révolution française, Paris, 1906, t. IV, Documents biographiques, p. 13, n° 20603 correctement décrit en “XV-72 p.” et non la réédition in-12 correspondant au n° 20603a en “XXIV-119 p.”