-10% pour tout achat sur le site
45 000 €/$50,000
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
PROUST, Marcel

À la recherche du temps perdu. Du côté de chez Swann

Paris, Bernand Grasset, 1913

INSCRIBED TO THE MARQUISE DE LUDRE.

UNKNOWN TO KOLB

ÉDITION ORIGINALE

In-12. Premier état de la couverture, page de titre avec la faute à “Grasset” corrigée en cour de tirage mais sans la table des matières finale, comme toujours pour les premiers exemplaires imprimés de l’édition originale

ENVOI autographe signé :

À Madame la marquise de Ludre. Repectueux hommage. Marcel Proust.

RELIURE SIGNÉE DE CREUZEVAULT. Dos de maroquin citron, plats de papier crème décoré au pochoir dans les tons rouge, filet doré, dos orné, au centre, d'un gros faux-nerfs en forme de pyramide doré sur deux faces, tête dorée, couverture conservée

PROVENANCE : marquise de Ludre (envoi) -- Daniel M. Friedenberg (ex-libris)

La marquise de Ludre-Frolois, née Solange Bianchi, était "une femme du plus grand charme allié à la plus fine intelligence" qui recevait, avec son mari, des hommes politiques de gauche ou de droite. Proust, qui la trouve "un peu psychiatre", la voit souvent en 1917-1918, et dîne chez elle le 27 juin 1918 malgré la peine qu'il ressent à la mort du professeur Pozzi. Le 1er juillet 1907, elle avait été du souper organisé par Proust au Ritz, événement qui marqua, écrivait-il, son entrée "dans la vraie vie qu'est la littérature". Mme de Ludre est citée dans plusieurs lettres de Proust : en juillet 1919, elle offre à l'écrivain des boules Quiès pour qu'il puisse se protéger contre le bruit (Kolb, XVIII, p. 356). Elle ne doit pas être confondue avec la comtesse Ferri de Ludre, née Louise de Maillé, autre relation féminine de Marcel Proust.

BIBLIOGRAPHIE : 

pas dans Kolb -- Max Brun, “Étude des premiers tirages de l’édition originale de Du Côté de chez Swann”, in Le Livre et l’estampe, Paris, 1966 -- Dictionnaire Marcel Proust, article “insomnie”, 2004, pp. 508-509