Libraire-expert de livres et manuscrits anciens
Prix sur demande
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
ANACRÉON & ESTIENNE, Henri

[Anacreontis Teij Odae]. Grec et latin

Paris, 1552

EXEMPLE PARFAIT DU PROCESSUS ÉDITORIAL D’UN TEXTE ANTIQUE PAR LES HUMANISTES.

SPECTACULAIRE ET RARE MANUSCRIT AUTOGRAPHE D’UNE ÉDITION PRINCEPS : CELLE DE LA POÉSIE D’ANACRÉON.

IL EST ENTIÈREMENT AUTOGRAPHE DE HENRI ESTIENNE, À LA FOIS TRADUCTEUR ET ÉDITEUR, QUI A LUI-MÊME CALLIGRAPHIÉ, EN FACE À FACE, LE TEXTE GREC ET SA TRADUCTION LATINE.

HENRI ESTIENNE A AINSI CONSTITUÉ UN MODELLO OFFERT EN PRÉSENT ET DÉDICACÉ AU CARDINAL FARNÈSE AFIN D’OBTENIR DE LUI LE FINANCEMENT DU FUTUR LIVRE À IMPRIMER.

SUPERBE RELIURE RÉALISÉE À PARIS POUR LE CARDINAL FARNÈSE PAR L'UN DES ATELIERS PARISIENS DE THOMAS WOTTON.

TEXTE ESSENTIEL DANS LE RENOUVEAU DE LA POÉSIE FRANCAISE AU XVIE SIÈCLE, CE MANUSCRIT AUTOGRAPHE EST UN JALON DANS L'HISTOIRE DE LA RENAISSANCE.

LES MANUSCRITS GRECS ONT TOUJOURS ÉTÉ PARMI LES PLUS ANCIENS MANUSCRITS JAMAIS COLLECTIONNÉS.

MANUSCRIT ENLUMINÉ SUR PEAU DE VÉLIN
In-12 (121 x 78mm)
COLLATION : 14 2-58 64 : 40 feuillets, les deux derniers feuillets sont blancs
Encre noire, environ 10 lignes à la page, justification 92 x 53 mm
ORNEMENTATION : citation de Horace, initiales de chaque ode et nombreuses initiales de vers ENLUMINÉES ; l’ouvrage a été RÉGLÉ À L'ENCRE ROSE (sauf pour les cinq pages liminaires non réglées contenant les deux dédicaces et l'exergue tirée de Horace)
CONTENU : texte grec et traduction latine en regard, 1/1r : dédicace INÉDITE à Alexandro Farnesio Cardinali amplissimo Henricus Stephanus, 1/2r : seconde dédicace par Jean Dorat au cardinal Farnèse, 1/3r : exergue de Horace, explicit 6/2r (f. 38 recto) : Juvenis sed ille mente es
TEXTE : le texte grec de ce manuscrit correspond dans l'ensemble à celui établi par Henri Estienne pour la princeps, titrée Odes anacréontiques, et publiée en 1554. Mais l'ordonnance des pièces et la version latine présentent des différences notables. Si la version latine fait face au texte grec dans le présent manuscrit, elle figure isolément à la fin du volume imprimé, des pages 84 à 109, après le commentaire latin de chaque vers grec par Estienne. Ces variations témoignent du long travail éditorial qui précéda l'impression

RELIURE STRICTEMENT DE L'ÉPOQUE. Maroquin rouge, grand décor doré au filet, motif géométrique au centre des plats formé par deux filets sur fond criblé, rinceaux de filets courbes terminés par des fleurons azurés (trois fers différents), triple filet d'encadrement, dos long à sept compartiments, décor alterné de petits fers, de filets en croisillons ou de filets obliques avec traits verticaux, filet sur les coupes, coiffes guillochées, tranches dorées, traces de lacets. Boîte
PROVENANCE : cardinal Alessandro Farnese (1520-1589), puis Biblioteca Farnesiana (cf. les catalogues de 1567, 1589 et 1641 cités infra) -- Frederick North, 5e comte de Guilford (1766-1827). L’ex-libris armorié porte comme devise : “la vertu est la seule noblesse”. North l’utilisa avant son accession au titre de comte par décès de ses deux frères, en 1817. Le livre, parfaitement identifié, figure dans l’une des fameuses ventes de sa bibliothèque : Catalogue of the valuable and extensive library of the late Earl of Guilford. Part the third, Londres, Evans, 1829, n° 509 : “Anacreon, Gr. et Lat. H. Stephani, a Manuscript beautifully written upon vellum, in old red morocco, in compartments” -- Sir Thomas Phillipps, Baronet (1792-1872), ex-libris imprimé au second contreplat : "Bibliotheca Phillippica… purchased by private treaty by William H. Robinson Ltd., Pall Mall, London"