-10% pour tout achat sur le site
1 000 €
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
GONCOURT, Edmond de

La Maison d’un artiste

Paris, Charpentier, 1881

EXEMPLAIRE AVEC UN ENVOI À LÉON HENNIQUE, L’UN DES DEUX EXÉCUTEURS TESTAMENTAIRES D’EDMOND DE GONCOURT.

LA MAISON D’UN ARTISTE EST UNE MANIÈRE D’AUTOBIOGRAPHIE ÉCRITE SOUS LA FORME D’UN CATALOGUE TOPOGRAPHIQUE

ÉDITION ORIGINALE

2 volumes in-12 (184 x 115 mm)

ENVOI :

À M. Léon Hennique

Souvenir amical

Edmond de Goncourt

ILLUSTRATION AJOUTÉE : 2 portraits d’Edmond de Goncourt, chacun en deux états : l’un gravé par E. Boilvin, sur Chine et sur vergé fort (ce dernier avec une note autographe de Goncourt : “tiré à trois épreuves) ; l’autre, gravé par Auguste-Alexandre Baudran, en sanguine et en noir sur Japon

RELIURES DE L’ÉPOQUE. Bradel demi-percaline verte, couvertures et dos conservés, têtes dorées, non rogné

PROVENANCE : Léon Hennique (envoi ; ex-libris)

Les frères Goncourt s’installent à Auteuil en 1868. La propriété avait été vendue en 1852 par les héritiers de la duchesse de Montmorency aux banquiers Péreire et à la Compagnie du chemin de fer de l’Ouest, qui la morcelèrent. Leur fameuse maison était agencée comme une succession de salons. À chaque pièce était destinée une collection particulière. Edmond en fait ici la visite guidée : tout y est minutieusement décrit. Les chapitres ont pour titre : Le Vestibule, La salle à manger, les Salons, l’Escalier, le Cabinet d’Extrême-Orient… Le petit salon était tendu d’andrinople rouge et s’y trouvaient les dessins, lavis, aquarelles : Oudry, La Tour, Boucher, Watteau, Hubert Robert. Le grand salon accueillait les terres cuites de Clodion. La salle à manger présente des bronzes du XVIIe siècle. Dans l’escalier sont exposés les albums japonais, le cabinet de toilette est orné de porcelaines de Saxe, des tapis persans feutrent le boudoir. À partir de 1885, cette maison abrite le fameux Grenier des artistes et amis. C’est là qu’est conçu le plan de la vente post mortem des collections des deux frères.

Léon Hennique fut avec Alphonse Daudet l’exécuteur testamentaire et colégataire d'Edmond de Goncourt. Il s'occupa activement de la fondation de l'Académie Goncourt, dont il assuma la présidence de 1907 à 1912. Il contribua, avec “L'Affaire du grand 7”, aux Soirées de Médan (1880).

BIBLIOGRAPHIE : 

M. Clouzot, Guide du bibliophile français, p. 137 : “Ouvrage recherché”