-10% pour tout achat sur le site
400 €
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
BARRÈS, Maurice

Les Déracinés

Paris, Charpentier-Fasquelle, 1877

TRILOGIE DU ROMAN DE L’ÉNERGIE NATIONALE. EXEMPLAIRES EN RELIURES UNIFORMES

ÉDITION ORIGINALE

3 volumes in-12 (180 x 114mm)

TIRAGE : exemplaires sur papier ordinaire

RELIURES UNIFORMES SIGNÉES DE TRINCKVEL. Dos et coins de maroquin rouge, plats de papier marbré, tranches supérieures dorées, couvertures et dos conservés (sauf pour Leur Figures dont n’a été conservé que le plat supérieur de la couverture)

[avec deux autres volumes :] L’Appel au soldat. Paris, Charpentier-Fasquelle, 1900 -- Leurs Figures. Paris, Félix Juven, [1902]

Le sujet du Roman de l’Énergie nationale peut être résumé en une expression de Maurice Barrès : “la terre et les morts”. Cette question de l’attachement aux racines est posée à tavers des épisodes de l’histoire récente : la crise du boulangisme, le scandale de Panama et l’Affaire Dreyfus. Les Déracinés, premier roman de la trilogie, écrit entre 1894-1897, est le plus connu. Barrès critique la place excessive de Paris dans la vie de la nation à travers le destin de sept jeunes Nancéens tout juste arrivés à Paris. Si la France est “dissociée et décérébrée”, la responsabilité en incombe à la centralisation parisienne qui dirige le pays par les bureaux : “Qu’on aime ou blâme leur fonctionnement… aujourd’hui, ils sont la France même” (chapitre IX). Les deux autres romans, conçus et rédigés à la même époque, ont été entièrement remaniés suite à l’Affaire Dreyfus ; ce qui explique leur publication plus tardive.