-10% pour tout achat sur le site
5 200 €
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
BARBEY D'AUREVILLY, Jules

Une Histoire sans nom

Paris, Alphonse Lemerre, 1882

ENVOI AU JOURNALISTE HENRY DE PÈNE

ÉDITION ORIGINALE

ENVOI : 

à l'encre rose, au verso de la couverture :

À M. Henri de Pène,
Le plus noble des journalistes contemporains,
son ami et son admirateur,
Jules Barbey d'Aurevilly


RELIURE SIGNÉE DE CHARLES SEPTIER. Dos à nerfs et coins de maroquin rouge, tranche supérieure dorée, couverture conservée, non rogné, témoins conservés

PROVENANCE : 

Henry de Pène (envoi)


Henry de Pène (1830-1888) se consacra très tôt au journalisme politique et collabora à L’Événement avec le fils de Victor Hugo, à l’Opinion publique en 1849, puis à diverses publications dont Le Figaro, où il signait ses chroniques « Némo ». En 1868, Il fonda Le Gaulois, quotidien monarchiste puis bonapartiste auquel Barbey collabora. Il écrivit également des chroniques, des romans, notamment les Mémoires d’une femme de chambre, et une biographie du comte de Chambord.

Les ardentes convictions royalistes d’Henry de Pène le conduisirent à attaquer la République jusqu’à la fin de sa vie. En 1858, il fut blessé au cours d’un double duel retentissant avec deux officiers. Farouchement hostile à la Commune de Paris, il reçut une balle à l’aine lors d’une manifestation, rue de la Paix, à Paris en mars 1871.

BIBLIOGRAPHIE : 

Clouzot, p. 39 -- Carteret, I, p. 112 -- Vicaire, I, 305-306 -- Hippolyte Lafaurie, "Nécrologie. Henry de Pène", Revue de Béarn, Navarre et Lannes, 1888, pp. 215-217