-10% pour tout achat sur le site
30 000 €/$33,300
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
SAINT-EXUPÉRY, Antoine de

Le Petit Prince

New-York, Reynal & Hitchcock, 1943

DE LUXE SIGNED LIMITED EDITION : NUMBERED TWICE “233” ON SPINE AND ON THE LIMITATION, AND SIGNED BY SAINT-EXUPÉRY ON THE LIMITATION.

ONE OF THE MOST READ TALES IN THE WORLD

ÉDITION ORIGINALE. Prix découpé au rabat de la jaquette

In-4 (223 x 177mm)
TIRAGE : un des à 260 exemplaires DE TÊTE signés par Antoine de Saint-Exupéry. Celui-ci numéroté 233 en deux endroits de l’exemplaire : à la justification et au bas du dos
ILLUSTRATION : reproduction de dessins de Saint-Exupéry, répartis sur le premier plat du cartonnage, les deux plats de la jaquette et sur quarante-et-une pages
RELIURE CARTONNÉE DE L'ÉDITEUR, couleur rose brique, jaquette illustrée

Le livre fut publié à New York, à la fois en anglais et en français. L'édition originale en langue française est reconnaissable à quelques caractéristiques : la justification du tirage insérée entre la première garde et le faux titre, la liste des trois autres ouvrages du même auteur avec copyright au verso du titre, la “marque au corbeau” sur l'illustration de la page 63, le prix de 2 dollars dans l'angle supérieur droit du rabat de la jaquette (ici découpé) et l'adresse de la maison d'édition en bas du même rabat.

Sur cet exemplaire du tirage de tête, la jaquette est bien d’origine puisqu’elle porte le numéro de justification, à l’encre, en queue du dos, semblable à celui inscrit à l’intérieur du livre.

Un tirage de tête existe également pour la première édition en anglais. Il se caractérise de la même manière par la signature et la numérotation autographes de Saint-Exupéry. Mais il s’agit d’un tirage de tête bien plus important que pour l’édition originale.

Le conte fut écrit directement en français par Antoine de Saint-Exupéry, puis traduit en langue anglaise. Saint-Exupéry emporta avec lui l'un des rares exemplaires brochés en langue française quand il quitta New York pour Alger. L'édition de ce conte avait par ailleurs été projetée dès l'avant-guerre chez Gallimard à Paris. Ces éléments conduisent à reconnaître que l'aveu de l'auteur, critère de reconnaissance d'une édition originale, ne s'exerce que sur la première édition en langue française. Seule celle-ci doit être qualifiée d'édition originale, l'édition en langue anglaise étant la "première édition en langue anglaise".

BIBLIOGRAPHIE : 

Alban Cerisier, Il était une fois… Le Petit Prince…, Paris, 2006