Libraire-expert de livres et manuscrits anciens
4 800 €/$5,300
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
[LOCKE, John, et Charles de Secondat, baron de MONTESQUIEU]

Extrait du Traité de Loch [Locke] sur le Gouvernement civil... Extrait de l’Esprit des loix de Monsieur de Montesquieu

[Paris], s. d. [circa 1760]

SUPERB AND ELEGANT DIGEST MANUSCRIPT BY LOCKE AND MONTESQUIEU TOGETHER : TWO MAJOR WORKS IN MODERN POLITICAL PHILOSOPHY.

HOW THE GREAT TEXTS OF THE PHILOSOPHY OF THE ENLIGHTENMENT SPREAD : AIDE-MÉMOIRE OF AN ANONYMOUS COURTIER.

VERY FINELY BOUND IN MOROCCO

Manuscript in brown ink, italic script, text placed on each page in a pink ink fillet border, on a lovely laid paper. Very finely calligraphed

2 8vo volumes (177 x 107mm)
COLLATION : (vol. 1) : [Extrait du Traité de Loch [Locke] sur le Gouvernement civil] : 122 pp. back and front including the title page d + 5 ll. blank ; [Extrait de l’Esprit des Loix de M. de Montesquieu] : 2 ff. including the calligraphed title and placed in a double border of brown and pink ink and bordered in a wavy brown fillet, the half-title [Définition générale des loix] placed in a pink ink border, 176 pp. back and front ; (vol.2) : beginning with “Des Loix qui forment la liberté”… , paginated 177-251 then 282-519 with a jump in the pagination but without a break nor anything missing in the text, 7 pp. of table for l’Esprit des Loix
CONTENTS :
(1) : Extrait du Traité de Loch [Locke] sur le Gouvernement civil. Liste des chapitres : De l’état de nature, De l’état de guerre, De l’esclavage, De la propriété des choses, Du pouvoir paternel, De la société politique et civile, Du commencement des sociétés politiques, Des fins de la société et du gouvernement politique, Des diverses formes des sociétés, De l’étendue du pouvoir législatif, Du pouvoir législatif, exécutif et confédératif d’un état, De la subordination des pouvoirs de l’état, De la prérogative, De l’usurpation, De la tyrannie, De la dissolution des gouvernements
(2) : Extrait de l’Esprit des loix de M. de Montesquieu. Liste des chapitres : Description générale des Loix, Des Loix naturelles, Des Loix positives, De la Loy en général, Des loix qui dérivent de la nature du Gouvernement, Des Principes des trois gouvernements, Des Loix de l’éducation dans les différents gouvernements, De la Vertu dans la République, De la Modération dans l’Aristocratie, De l’honneur dans la Monarchie, De la Crainte dans les États despotiques, Conséquences des Principes des trois gouvernements, Du rapport des Principes et des différents gouvernements avec leur Loix civiles et criminelles, De la Simplicité des Loix criminelles dans les différents gouvernements, Dans quel gouvernement le souverain peut être Juge, Du luxe, Des Loix somptuaires, De la Corruption des Principes dans les trois gouvernements, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec la force défensive, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec la force offensive, Des Loix qui forment la liberté politique dans son rapport à la Constitution, De la Constitution d’Angleterre, Des Loix qui forment la liberté politique dans son rapport avec le citoyen, Des Rapports que la levée des tributs et la grandeur des Revenus publics ont avec la liberté, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec la nature du climat, Du rapport des Loix de l’esclavage civil avec la nature du climat, Du Rapport des Loix de l’esclavage domestique avec la nature du climat, Du rapport des Loix de la servitude politique avec le climat, Du rapport des Loix avec la nature du terrain, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec l’Esprit général, les mœurs et les manières, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec le commerce, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec le commerce dans les différentes révolutions qu’il a eues dans l’univers, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec l’usage de la Monnoie, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec le nombre des habitants, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec la Religion considérée dans ses dogmes et en elle-même, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec l’Établissement de la Religion et de sa police extérieure, Des Loix dans le rapport qu’elles ont avec l’ordre des choses sur lesquelles elles statuent
CONTEMPORARY BINDING. Red morocco, gilt decor, triple fillet border with rosettes in the corner, very decorated flat spine, gilt edges

In 1690, John Locke published his Treatise of the Civil Government. It was twofold, according to its title : Two Treatises of Government. The first treatise, polemical in order with other authors - Sir Robert Filmer – has not been included in this manuscript volume. The extracts of this manuscript come from the second, more philosophical, treatise. It is indeed devoted to legitimacy of property and the notion of social contract. The translation of Locke’s second treatise used by the manuscript seems to be that of the Protestant David Mazel, exiled in Holland and who died in 1725.

The trend to reduce an author’s work to Spirit or Extract was a common practice of the 18th century : Leibniz was summed up accordingly. It was no doubt the same for Montesquieu. In 1753, the economist and editor of the Encyclopédie, François Véron Duverger de Forbonnais (1722-1800), published his Extrait du livre de L'esprit des loix chapitre par chapitre (Amsterdam, 1753) which is both quotation and commentary. It would be advisable to compare the text line by line to find its possible source, between the first edition of 1748 and the edition of 1758, done after the corrections prepared by Montesquieu. But at first sight, the text does not seem to find its origin in a printed source. After having shown it to Mrs. Catherine Volpilhac, she wrote us these few words : “I have not heard of such an association between Locke and Montesquieu ; but it seems natural enough : whoever is interested in the political philosophy of the late 18th century (and even before) will have read Locke and Montesquieu. I don’t know if the comparison of this work with the trend for extracts (which gives an "abstract" to be read by people who do not want to spend too much time on one author, or who need a simplified version, like women) is really pertinent : isn’t it more of a personal work ?”

A personal abstract put into a controlled perspective for certain crucial texts, these two lovely volumes haven’t yet delivered their secret. The choice of the chapters of Montesquieu, is for example interesting. And we note the joint presence of Locke’s texts against slavery and those of Montesquieu which also condemn it. If Locke supports the institution of slavery in its legal and legislative texts, it remains that these works of political philosophy (notably the second Treatise of Civil Government) seek to show that no man has an absolute right over another. This has for consequence that life, property, freedom and health belong to us and constitute a limit to the action of the other. In virtue of the natural law theorized by Locke, slavery thus becomes illegitimate : “The state of nature has the law of nature, which must regulate it, and to which each one is obliged to submit and obey : the reason, which is this law, teaches all men, if they are willing to consult it, that all being equal and independent, no one should harm another, in relation to his life, his health, his freedom, his property.” Jean Fabre maintains that slavery is against nature for Locke, who was nevertheless a shareholder in the Royal African Company, one of the pillars of the development of the slave trade. Over twenty pages of the second volume take up and summarize the anti slavery positions developed by Montesquieu in L’Esprit des lois.

WEBOGRAPHY : D. Soulard, “L'œuvre des premiers traducteurs français de John Locke : Jean Le Clerc, Pierre Coste et David Mazel”, Dix-septième siècle, 2011, n° 253, pp. 739- 762 : https://www.cairn.info/journal-dix-septieme-siecle-2011-4-page-739.htm