Libraire-expert de livres et manuscrits anciens
7000 €
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
NIETZSCHE, Friedrich

Jenseits von Gut und Böse.

Leipzig Druck und Verlag von C. G. Naumann 1886

UN DES DERNIERS GRANDS TEXTES DE PHILOSOPHIE DU XIXE SIECLE

ÉDITION ORIGINALE

In-8 (218 x 147mm)
COLLATION : VI, (2), 271, (1)
RELIURE DE L’ÉPOQUE. Dos à la bradel, dos et coins en percaline brune, plats de papier marbré

Par-delà le bien et le mal, Prélude d'une philosophie de l'avenir fut publié en 1886 à compte d’auteur. Il comporte une préface, neuf parties et un poème, "Du haut des monts". Les neuf parties sont composées de 296 aphorismes de longueur très variable. Ce "prélude à une philosophie de l'avenir" s'ouvre sur une critique des préjugés des philosophes, principalement leur croyance en la valeur absolue de la vérité, et annonce un nouveau type de penseur : "l'esprit libre" : "Il y a plus de vérité dans n'importe quel point d'interrogation". Nietzsche s’en prend ensuite à l’esprit de troupeau, au nivellement vers le bas, à la « morale d’esclave », signe de la grave maladie contractée par notre civilisation. Les hommes supérieurs sont ceux qui peuvent inventer leurs valeurs, se détacher de la masse. Ce texte a été évidemment mal interprété alors que l’analyse la plus intéressante a trait au nationalisme que Nietzsche critique de manière très virulente, comme une émanation de l’ instinct grégaire et un refus de s’assumer comme individu. L’âme noble est une âme solitaire.