-10% pour tout achat sur le site
9 000 €
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
MAROT, Clément

Les Œuvres de Clément Marot, de Cahors, valet de chambre du Roi

Paris, Pierre Gaultier, 1548

RARE ÉDITION DES ŒUVRES DE CLÉMENT MAROT, BIEN COMPLÈTES DE L’ENFER, EN REMARQUABLE RELIURE DE MAROQUIN ANCIEN

In-16 (113 x 74mm)

COLLATION : a-z8 A-Z8 Aa-Bb8 aa-bb8 : 400 feuillets

CONTENU : a1r titre, a1v L’Imprimeur au lecteur, a2v L’Auteur à son livre, a3r Opuscules, d2v Élégies, h3r Épîtres, r3r Ballades, s5 Chants divers, x3v Rondeaux, z8v Chansons, B4v Épigrammes, G1v Étrennes, G8r Épitaphes, H5v Cimetière, I6r Complaintes, M3v Oraisons, N1r Le Contenu des traductions, N1v La Première Églogue des Bucoliques de Virgile, N5r Le Jugement de Minos, O4v Les Tristes Vers de Béroalde, O7v De L’Amour fugitif de Lucian, P1v Des Visions de Pétrarque, P3r : Épigramme de Salmonius, P3v Marot au Roi touchant la Métamorphose, P5r Livre premier de la Métamorphose d’Ovide, T2v Livre second de la Métamorphose d’Ovide, Y7r Histoire de Leander et Hero, Aa2v Six Sonnets de Pétrarque sur la mort de sa dame Laure, Aa5r Table des Œuvres de Marot, Bb8r Fin, aa1r L’Enfer, bb1v Du Coq à l’âne [bb8v : fin de Du Coq à l’âne]

[Relié à la suite :] Du même, Cinquante deux psaumes de David. Paris, Jehan Ruelle, 1549

COLLATION : A-L8 : 88 ff.

RELIURE DU XVIIe SIÈCLE. Maroquin rouge, triple filet doré en encadrement, dos à nerfs orné, tranches dorées

PROVENANCE : note à l’encre noire, d’une main du XVIIIe siècle, sur le premier feuillet de garde

RARETÉ : USTC 8277 et 60644 : seulement cinq exemplaires référencés dans les bibliothèques publiques dont trois incomplets

Le seul exemplaire en mains privées proposé sur le marché au cours des vingt dernières années (2014), hormis celui-ci, était incomplet de L’Enfer (soit 16 ff.). Tchemerzine ni le fichier Berès ne citent aucun exemplaire de cette édition. Cet exemplaire-ci comprend bien L’Enfer, texte pourtant majeur de Clément Marot et il est en outre augmenté des Psaumes de David traduits par Marot.

L’exemplaire est relié en maroquin du XVIIe siècle. Il révèle le goût très sûr d’un des premiers possesseurs de cet exemplaire, ayant compris l’importance d’une telle édition des Œuvres de Clément Marot. Les exemplaires de Marot en reliure ancienne sont très rares. La très grande majorité ont été rereliés au XIXe siècle.

Cette édition parut indifféremment sous le nom de trois éditeurs différents, Pierre Gaultier, Arnoul L’Angelier et Jean Ruelle.

BIBLIOGRAPHIE : 

Tchemerzine IV, p. 500 b)