-10% pour tout achat sur le site
800 €
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
[CHÉNIER, André]

Œuvres complètes- Chénier

Paris, Baudouin Frères-Foulon et Compagnie, 1819

BEL EXEMPLAIRE RELIÉ EN DEMI MAROQUIN D’ÉPOQUE.

CÉLÈBRE PRÉFACE DU POÈTE-ÉDITEUR DE HENRI DE LATOUCHE AUX ŒUVRES, POUR LA PREMIÈRE FOIS ICI EXHUMÉES, DE CELUI QUI VOULUT ÊTRE LE “HOMÈRE DES MODERNES”

PREMIÈRE ÉDITION et première publication de La Jeune Captive aux pp. 216-218

In-8 (198 x 125mm). Exemplaire sans les 8 pages de musique gravée pour “La Jeune Captive”, “publiées après coup” selon Carteret et donc non requises. Faux-titre

TIRAGE : 1200 exemplaires

RELIURE DE L’ÉPOQUE. Dos de maroquin vert à grain long, tranches mouchetées de rouge sur fond jaune

André Chénier est né à Galata, quartier d’Istamboul en Turquie, d’une mère grecque, Élisabeth Santi-Lomaca elle-même originaire d’Istamboul et auteur de Lettres grecques publiées en 1879, et d’un négociant français, Louis de Chénier. Cette famille Chénier était issue d'une lignée de drogmans auprès de la Sublime Porte. André est supposé être né dans une maison de Bébek sur la rive européenne du Bosphore. Le père du poète publia en 1789 les Révolutions de l'empire Othoman et observations sur ses progrès et sur ses revers et, sur l'état présent de cet Empire.

Son fils André appartient au petit groupe des plus grands poètes français. La première publication en 1819 de cette œuvre géniale d’un poète décapité à l’âge de trente-deux ans en 1794, l’avant-veille de Thermidor, marque le grand départ de la poésie romantique française et “révéla l’écrivain à la France” (En Français dans le texte). Il devint à cause de cette édition un modèle de prédilection pour Vigny, Nerval et Baudelaire. La préface est due à la remarquable plume de Henri de Latouche, poète lui-même et proche de Marceline Desbordes-Valmore. Évoquant le calvaire de Chénier vers la décapitation, Latouche écrit : “Ainsi périt ce jeune cygne, étouffé par la main sanglante des révolutions”. André Chénier composa son ode la plus célèbre en prison, la veille de sa mort : La Jeune Captive, secrètement à

dédiée sa maîtresse Aimée de Coigny.

Quoique l’heure présente ait de trouble et d’ennui

Je ne veux pas mourir encore.

Les manuscrits de Chénier ont été déposés par ses héritiers à la Bibliothèque nationale de France en 1892. Ses poèmes autographes sont par conséquent, et depuis longtemps, d’une extrême rareté sur le marché contraignant les amateurs à se contenter des premières éditions.

BIBLIOGRAPHIE : 

En français dans le texte, n° 181 -- M. Clouzot, Guide du bibliophile français, p. 68 : “très recherché” -- L. Carteret, Le Trésor du Bibliophile romantique et moderne, I, pp. 167-168 -- A. Tchemerzine, Bibliographie des éditions originales et rares d'auteurs français, II, p. 363 -- G. Vicaire, Manuel de l’amateur de livres du XIXe siècle, II, 351