-10% pour tout achat sur le site
60 000 €
Acheter
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
APOLLINAIRE, Guillaume & Robert DELAUNAY

Les Fenêtres

Paris, Imprimerie d’André Marty, [novembre 1912]

SUPERBE EXEMPLAIRE AVEC UN ENVOI MULTICOLORE DE ROBERT DELAUNAY AU CRITIQUE ET POÈTE ROGER ALLARD.

EXEMPLAIRE ENLUMINÉ D’UN SUPERBE POCHOIR ORIGINAL DE ROBERT DELAUNAY SUR LA COUVERTURE.

ACCOMPAGNÉ D’UNE LETTRE AUTOGRAPHE DE SONIA DELAUNAY ET D’UN SECOND POCHOIR ORIGINAL

ÉDITION ORIGINALE

In-4 (340 x 267 mm). Avec des indications autographes en plusieurs couleurs par Robert Delaunay pour les planches 10 et 11, ainsi qu’un tirage supplémentaire argentique de la planche 2 (Saint Séverin).

COLLATION et ILLUSTRATION : 16 feuillets non chiffrés, avec 11 reproductions de tableaux montées sur papier fort violet

ENVOI autographe de Robert Delaunay EN 6 COULEURS DIFFÉRENTES :

À Roger Allard,

en souvenir de la Tour

en mouvement

1910 1911,

r[obert] delaunay

ILLUSTRATION ORIGINALE AJOUTÉE : plat supérieur AVEC UN POCHOIR ORIGINAL DE ROBERT DELAUNAY portant la mention autographe de Delaunay : Delaunay Paris 6eme rue des Grands Augustins

BROCHÉ sous sa couverture d’origine, cordonnet rouge d’origine. Étui moderne multicolore avec plat supérieur en plexiglas

Le catalogue, exécuté d'après la maquette de Sonia Delaunay, dénote un grand raffinement. Le poème de Guillaume Apollinaire est imprimé sur papier simili Japon jaune d'or. Il précède la reproduction de onze tableaux du peintre Robert Delaunay, dont un en couleurs, montés sur papier fort violet. Il a été publié à l'occasion de l'exposition des œuvres de Robert Delaunay à Berlin, à la galerie Der Sturm (17 janvier - 20 février 1913). Apollinaire accompagna le peintre en Allemagne afin de participer aux préparatifs de l'exposition qui réunissait non seulement Delaunay mais aussi Ardengo Soffici et Julie Baum. Le poète y donna une conférence le 18 janvier. À cette occasion, il rencontra Herwarth Walden, le directeur de la galerie et de la revue Der Sturm. Il lui recommanda, entre autres, un jeune peintre de ses amis, Marc Chagall.

Ce catalogue de luxe s'ouvre sur le célèbre "poème-conversation" de Guillaume Apollinaire. Il est l'expression, selon l'auteur, "d'une esthétique toute neuve dont je n'ai plus retrouvé les ressorts". Collage de fragments de conversation, bruits ambiants, mots captés sur une affiche, simplification de la syntaxe ; la fragmentation parvient "d'emblée à une écriture d'une intensité et d'une diversité fortement novatrices" (Michel Décaudin). Le titre du poème est un écho des tableaux de Robert Delaunay qui appartenaient à la série des Fenêtres. L'ouvrage, simultanément catalogue d'exposition et livre de poésie, inaugure la révolution dans les arts des années 1910.

L’exemplaire est accompagné d’une superbe lettre autographe signée de Sonia Delaunay dont la belle écriture à l’encre rouge est surmontée d’un pochoir original. Le critique Roger Allard (1885-1961), lui-même poète, édita entre autres les livres consacrés à la peinture aux éditions de la NRF. Il est avec Guillaume Apollinaire l’un des premiers critiques à avoir rendu compte de la peinture de Robert Delaunay et plus particulièrement de l’Église Saint-Séverin exposé au Salon des Indépendants en 1911, ce qui explique sans doute la légende autographe apposée ici par le peintre. Delaunay composa aussi, tout au long de sa vie et dès 1911, une importante série de peintures sur la Tour Eiffel à laquelle fait aussi écho l’envoi multicolore de cet exemplaire.